Nov 26

Ameria était au Barcamp PrestaShop 2011

Le 24 novembre 2011, se tenait le quatrième Barcamp de PrestaShop. Cette année, le mythique Espace Tapis Rouge, rue du Faubourg St-Martin à Paris, avait été sélectionner pour marquer l’évènement. La manifestation qui rassemblait de nombreux experts dans le domaine du e-commerce promettait d’être très instructive.Au programme, une journée marathon : 9 conférences, 8 ateliers en continu et des corners d’experts étaient prévus. Le tout avec des invités de prestige tels que Google ou Paypal, sans oublier bien sûr le cocktail de clôture.

Salle des conférences

Conférence « Vendre sur les réseaux sociaux, l’avenir passe par le commerce multi-canal », par Frédéric Cavazza

C’est la première conférence à laquelle nous avons assistés. La salle était pleine et il faisait une chaleur incroyable, mais le lieu était sublime. Frédéric Cavazza, un spécialiste des médias sociaux depuis plus de 12 ans, nous parle de la vente sur les réseaux sociaux, une tendance en plein essor.

Tout d’abord, rappelons la définition du social commerce :

Le social commerce est un sous-ensemble du commerce électronique, qui implique l’utilisation des médias sociaux pour stimuler les interactions sociales et les contributions des utilisateurs, ainsi que de faciliter la vente de biens et de services en ligne.

Il a dégagé pour nous les leviers les plus importants du social commerce

  • La visibilité

Les médias sociaux sont un terrain de jeux idéal pour viraliser un message ou un offre.

Les médias sociaux sont de plus en plus fréquentés, presque tout le monde possède un compte sur un ou plusieurs médias sociaux, que ce soit Facebook, Twitter, Google +… Ces médias garantissent une bonne visibilité sur le web, d’autant plus que Google référence leurs pages. On dit de ces médias qu’ils sont « viraux », car une information postée sur l’un d’eux se propage comme une traînée de poudre, d’utilisateurs en utilisateurs.

Exemples 

http://willitblend.com : Le PDG de Blendtec, (une entreprise qui produits des Blenders et des distributeurs de café entre autres), poste des vidéos humoristiques sur internet pour démontrer l’efficacité de ses Blenders. Il broie tout ce qui lui passe par la main, Ipad, Iphone, crânes… un ton amusant qui lui permet d’avoir de l’audience sur des sites tels que YouTube et de faire la promotion de ses produits d’une façon dérivée.

http://www.madamechoup.com : Madame Choup vend des tabliers de cuisines très élégants. Si l’on partage la page de Madame Choup avec un certains nombre d’amis  sur Facebook, elle offre des réductions sur ses prix de ventes. Grâce à ce procédé, elle assure la bonne visibilité de sa page sur Facebook.

  • La Réputation

Les discussions sont au cœur des interactions sur les médias sociaux, elles vous offrent l’opportunité de valoriser vos produits / services ou de répondre aux interrogations des prospects.

Les personnes qui fréquentent des pages sur les réseaux sociaux en parlent à leur entourage. De vive voix, mais aussi via leurs « murs ». Leurs « amis » virtuels verront alors tout ce qu’elles ont postées et iront voir par eux même. Si les commentaires sont favorables, cela ne peut être que bénéfique.

Exemples

http://www.saddlebackleather.com : Le créateur de ce site de vente de sac en cuir est un globe trotteur. Il voyage autour du monde avec sa famille. Il poste des articles sur leurs aventures sur son site de vente en ligne. On y retrouve également les aventures de son sac, pris en photo dans le monde entier. Les personnes qui achètent ses produits, font parfois comme lui et postent des articles qui racontent l’histoire qu’ils ont vécus avec leurs sacs.

http://www.fee-corsetee.com : Sur ce site, une jeune femme propose des corsets sur mesure pour ses clientes. Elle a dédié une partie de son site à ces dernières, afin qu’elles racontent leurs histoires, leurs impressions sur les corsets qu’elles ont achetées. Cela permet d’accroître la notoriété de sa marque.

  • La Proximité

Une présence sur les médias sociaux (blogs, Twitter, Facebook) permet de réduire la distance sociale entre les clients et les représentants d’une marque.

Lorsque l’on est sur un réseau social, un pied d’égalité entre internaute se construit. Les classes sociales ne font la distinction, tout le monde a accès aux même services. Les médias sociaux vous offrent une proximité avec vos consommateurs. Ils peuvent s’adresser directement à vous, et vous à eux, même si ils se trouvent à des milliers de kilomètres. La proximité se fait malgré les  différences sociales et malgré la distance.

Exemples

http://www.archiduchesse.com : Sur ce site de vente en ligne de chaussettes, un  infect se créé grâce à une relation directe entre un patron et ses consommateurs. Ici, le patron a uni son blog avec son site de vente en ligne. Une solution astucieuse pour vendre des produits plutôt communs. Sa solution a booster ses ventes…

http://beautyswatch.com : sur ce site, il n’y a pas de vente en ligne. Cependant, une femme y teste des produits de beauté. Elle en parle, prend les résultats en photo, poste des commentaires… elle fait donc indirectement de la publicité aux marques dont elle parle.

  • La Contextualisation 

La diversité des supports et des modalités d’interaction permettent de contextualiser la rencontre entre une offre et ses clients potentiels.

Vendre sur les réseaux sociaux, c’est un anéantissement des frontières entre consommateurs et vendeurs, voir, entre prospects et vendeurs. Les médias sociaux sont une vitrine ouverte à tous sur le net.

Exemples

http://www.flickr.com/groups/canonfrance : Canon a utilisé un site de partage de photographie et de vidéos. Elle a créée sa propre communauté, Canon France, qui compte aujourd’hui 1 158 membres. Elle possède de nombreuses autres pages.

http://www.facebook.com/ladygaga : Sur sa fan page Facebook, Lady Gaga a inséré une boutique en ligne. Seulement, elle n’y vend pas tous ces produits, elle en met certains en avant, ce qui permet de booster leurs ventes. Les acheteurs qui souhaitent voir plus de produits sont donc amenés à visiter sa boutique en ligne. C’est une solution ingénieuse, car les fans qui ne viennent pas pour acheter voient quand même sa boutique. Ils peuvent donc être poussés à l’achat.

  • La Recommandation

Il existe de nombreux services pour aider à trouver des idées d’achat (Etsy Gift Ideas ou Hunch qui a été récemment acheté par Ebay).

Ces sites se chargent de référencer les meilleurs endroits ou l’on peut acheter sur le net. Ils recommanderont donc vos produits à leurs clients si ils les jugent intéressant pour eux.

Exemples

http://www.etsy.com : Etsy est un site de recommandation qui permet d’offrir des cadeaux à vos amis. Une fois inscrit sur Etsy, on entre le nom d’un ami à qui l’on souhaite offrir un présent. Etsy se connecte ensuite à son profil Facebook et sélectionne des cadeaux qui seraient suceptibles de l’intéresser, en fonction de ses goûts. Admettons que cet amis ai dans ses favoris une page sur laquelle il y a une boutique et qu’il y poste des commentaires réguliers, alors Etsy recommandera certainement un cadeaux provenant de cette boutique.

http://www.hunch.com : Hunch propose exactement les même services qu’Etsy mais dans une version beaucoup plus évoluée. Les recherches sont affinées au maximum, pour vous permettre de trouver le cadeau idéal. Un bon réflexe pour cette période de Noël !

  • Le Service Clients 

Les médias sociaux sont un formidable vecteur d’échange entre les clients et une marque, ils offrent la possibilité de démontrer l’intérêt qu’elle porte à ses clients.

Si un client ne se sent bien considéré par une marque, si elle n’est pas généreuse avec lui, alors, il pourra médire cette marque et lui assurer une mauvaise notoriété. Un bon service client assure la réputation et la bonne notoriété d’une marque.

Exemples

Amazone, qui effectue des commandes de remplacement quand une livraison se fait attendre. Amazone est référencer comme l’un des meilleurs site en relation clients.

http://www.leslipfrancais.fr : Il s’agit d’un site de vente en ligne de slip français. Cette marque vous livre vos produits accompagnés d’une lettre manuscrite, dont l’enveloppe est affranchie à votre nom suivi du nom du slip que vous avez commandé entre guillemets : Monsieur X, « l’intrépide »… une petite note d’humour qui fait que le client se sent pris en compte.

  • Le F-commerce

Durant cette conférence sur le social commerce, le F-commerce a également été abordé. Il s’agit du commerce réalisé sous Facebook. On peut opter pour deux solutions pour faire du F-commerce :

  1. Une simple vitrine, grâce à l’insertion d’un onglet, comme l’a fait la marque Kiabi,
  2. Une boutique complète, à l’image de la marque Asos. Mais il faudra utilisé une application externe à Facebook.

Si le F-commerce est un excellent moyen pour booster les ventes et faire parler de sa marque, il ne s’agit pas pour autant de la solution idéale pour faire de la vente en ligne pure. Le F-commerce étant tout nouveau, il pose des contraintes techniques importantes :

  1. L’obligation de passer par des applications que l’on ne trouve pas sur Facebook,
  2. Des temps de chargement des pages très longs, puisque Facebook n’est pas encore au point pour faire du commerce en ligne,
  3. Des surface d’affichage restreintes, sans possibilité de customiser une page,
  4. Le taux de transformation (proportion d’achat sur un site internet par rapport aux nombre de visiteurs) reste très faible,
  5. Cela génère des notifications incessante dans la Time Line…

D’autre part, cell fait maintenant plus de 10 ans que le e-merchandising existe, il vaut mieux se fier à cela que se lancer dans le F-commerce qui n’en est pour le moment qu’à ses débuts et donc sujet aux dysfonctionnement. Cependant, il ne faut pas oublier que le F-commerce peut être efficace utilisé à bon escient, il a intérêt dans les démarches communautaires et utilisé ponctuellement comme nous l’avons vu dans les exemples précités, Facebook peut être un excellent générateur pour un site e-commerce.

  • Sources 

www.fredcavazza.net

www.mediassociaux.fr

Par : sicca


Laisser une réponse :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire...